Ajouter cette page à vos favoris
Sauvegarder l'icone sur votre téléphone

Les médicaments antiarythmiques

Le rétablissement et la conservation du rythme sinusal sont une partie intégrante de la prise en charge de la Fibrillation Atriale (FA). Les médicaments antiarythmiques agissent pour éliminer le déclenchement ou pour diminuer la transmission des signaux électriques anormaux.1

MÉDICAMENTS ANTIARYTHMIQUES DISPONIBLES POUR LE CONTRÔLE DU RYTHME À LONG TERME

antiarythmique

Les critères de sélection des médicaments

Le choix d’un médicament antiarythmique est guidé par des considérations de sécurité pour chacun des patients incluant : 1

  • Les contre-indications absolues ou relatives
  • Les facteurs de risque d’effets secondaires
  • Les facteurs qui influencent l’élimination des médicaments
  • Les préférences du patient

Si un médicament antiarythmique ne permet pas d’obtenir une réponse efficace, il est cliniquement acceptable de considérer l’utilisation d’un médicament antiarythmique alternatif.1

Les impacts cliniques et les effets sur la qualité de vie

Les médicaments antiarythmiques favorisent la conservation du rythme sinusal comparativement à l’absence de traitement.Les données indiquent un taux de conservation du rythme sinusal normal de 33 à 57 % après un an.2

Les impacts de ces médicaments sur les conséquences liées à la FA, tel que l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), n’ont pas encore été établis.

L’objectif de ce traitement est de réduire les symptômes liés à la FA 1 et d’améliorer la qualité de vie des patients.6

Les bénéfices potentiels de ces médicaments dans la réduction des risques liés à la FA, notamment les Accidents Vasculaires Cérébraux, l’insuffisance cardiaque et la mortalité n’ont pas encore été établis. Cependant la fréquence de ces événements chez les patients prenant des médicaments antiarythmiques est relativement basse.2,7

medicaments antiarythmiques

Les effets indésirables

Les effets secondaires des médicaments antiarythmiques sont variés et jusqu’à 46 % des patients éprouvent des effets indésirables.2 Chez 4 à 22 % des patients, ces effets indésirables mèneront à l’arrêt du traitement. 1,2,5


Les effets secondaires les plus fréquents des médicaments antiarythmiques

therapie antiarythmique

Le rapport coût-efficacité de la thérapie antiarythmique

Le coût initial du traitement avec des médicaments antiarythmiques est faible. Toutefois, la durée du traitement est indéterminée et le coût cumulatif des médicaments antiarythmiques augmente donc au fil du temps.8

Plusieurs études ont démontré que les médicaments antiarythmiques constituent une solution efficace d’un point de vue médico-économique pour le contrôle des symptômes, la réduction des épisodes de FA, les AVC et la mortalité.10,11,12,13

Résumé

Le traitement à long terme avec des médicaments antiarythmiques élimine le déclenchement ou diminue améliorant ainsi leur qualité de vie la transmission des signaux électriques anormaux. L’efficacité de ce traitement pour la conservation du rythme sinusal est modérée avec des effets secondaires. En effet 46 % des patients éprouvent des effets indésirables.2 

En savoir plus sur l'ablation par cathéter

​​​​​​Références

1. Kirchhof P, Benussi S, Kotecha D, Ahlsson A, Atar D et al. (2016) 2016 ESC Guidelines for the management of atrial fibrillation developed in collaboration with EACTS. Eur Heart J 37 (38): 2893-2962.
2. Lafuente-Lafuente C (2015) Antiarrhythmics for maintaining sinus rhythm after cardioversion of atrial fibrillation. Cochrane Database Syst Rev. (3):CD005049.
3. January CT, Wann LS, Alpert JS et al (2014) 2014 AHA/ACC/HRS guideline for the management of patients with atrial fibrillation: executive summary: a report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on practice guidelines and the Heart Rhythm Society. Circulation. 2;130(23):2071-104.
4. Proietti M, Laroche C, Opolski G, Maggioni AP, Boriani G et al. (2017) 'Real-world' atrial fibrillation management in Europe: observations from the 2-year follow-up of the EURObservational Research Programme-Atrial Fibrillation General Registry Pilot Phase. Europace 19 (5): 722-733.
5. Camm AJ, Capucci A, Hohnloser SH (2011) A randomized active-controlled study comparing the efficacy and safety of vernakalant to amiodarone in recent-onset atrial fibrillation. J Am Coll Cardiol. 2011 Jan 18;57(3):313-21.
6. Jais P, Cauchemez B, Macle L, Daoud E, Khairy P et al. (2008) Catheter ablation versus antiarrhythmic drugs for atrial fibrillation: the A4 study. Circulation 118 (24): 2498-2505.
7. Gwag HB, Chun KJ, Hwang JK, Park SJ, Kim JS et al. (2018) Which antiarrhythmic drug to choose after electrical cardioversion: A study on non-valvular atrial fibrillation patients. PLoS One 13 (5):
8. Weerasooriya R, Jais P, Le Heuzey JY, Scavee C, Choi KJ et al. (2003) Cost analysis of catheter ablation for paroxysmal atrial fibrillation. Pacing Clin Electrophysiol 26 (1 Pt 2): 292-294.
9. Aronsson M, et al. (2015) The cost-effectiveness of radiofrequency catheter ablation as first-line treatment for paroxysmal atrial fibrillation: results from a MANTRA-PAF substudy. Europace. 2015 Jan;17(1):48-55. doi: 10.1093/europace/euu188. Epub 2014 Oct 23.
10. Bruggenjurgen B, Kohler S, Ezzat N, Reinhold T, Willich SN (2013) Cost effectiveness of antiarrhythmic medications in patients suffering from atrial fibrillation. Pharmacoeconomics 31 (3): 195-213.
11. Nilsson J, Akerborg O, Bego-Le Bagousse G, Rosenquist M, Lindgren P (2013) Cost-effectiveness analysis of dronedarone versus other anti-arrhythmic drugs for the treatment of atrial fibrillation--results for Canada, Italy, Sweden and Switzerland. Eur J Health Econ 14 (3): 481-493.
12. Akerborg O, Nilsson J, Bascle S, Lindgren P, Reynolds M (2012) Cost-effectiveness of dronedarone in atrial fibrillation: results for Canada, Italy, Sweden, and Switzerland. Clin Ther 34 (8): 1788-1802.
13. Cohen.Rapport coût/efficacité des traitements médicamenteux et interventionnels dans la fibrillation atriale Archives of Cardiovascular Diseases Supplements (2016) 8, 144-156