Ajouter cette page à vos favoris
Sauvegarder l'icone sur votre téléphone

Gérer les patients atteints de FA

La prise en charge de la Fibrillation Atriale est centrée sur le contrôle efficace de la maladie, l’amélioration des symptômes et la réduction des principales complications. Elle repose sur une prise de décision partagée entre les professionnels de santé et leurs patients. La responsabilisation des patients est essentielle afin de les aider à devenir acteurs dans la prise en charge de leur maladie. Ceci implique notamment l’éducation des patients, leur participation dans la prise de décision thérapeutique et leur adhésion. Cette approche peut mener les patients à une meilleure observance de leur traitement et au maintien des changements de leur mode de vie, améliorant ainsi leur santé générale et réduisant le risque de complications.

Fibrillation Atriale prise en charge

Les modifications du mode de vie et l’observance du traitement font partie intégrante de la prise en charge de la FA

Le traitement de la FA nécessite souvent un changement de mode de vie pour soutenir une bonne observance du traitement sur une longue période. Les patients devront être acteurs de leur prise en charge, avoir une bonne observance de leur traitement et également adapter leur mode de vie en suivant les conseils de leur médecin.

L’implication des patients et leur autonomie dans leur prise en charge pourraient jouer un rôle significatif dans le traitement de la FA en améliorant leur qualité de vie.

Mode de vie avec fa

L’adaptation du mode de vie des patients permettrait de réduire le risque d’événements cardiovasculaires potentiellement mortels, comme l’Accident Vasculaire Cérébral ou l’infarctus du myocarde, et minimiser les impacts des facteurs de risque potentiels de la FA.Ces modifications peuvent inclure :

fa tabagisme

Arrêter de fumer :

Il a été démontré que le tabagisme est associé à un risque accru de FA. Une étude a montré que les fumeurs sont 2,1 fois plus à risque de présenter une FA. De plus, les anciens fumeurs sont environ 30 % plus à risque de développer cette maladie comparés aux non-fumeurs.2,3

FA et alcool

Réduire sa consommation d’alcool :

Il existe un lien bien établi entre la consommation d’alcool et la FA. Eviter une consommation excessive d’alcool pourrait vous aider à prévenir la FA. 4

obesite et fa

Les modifications du régime alimentaire :

Il a été démontré dans de nombreuses études cliniques que l’adoption d’un régime alimentaire principalement végétal enrichi avec du poisson, de l’huile d’olive, des noix, des fruits et des légumes en absence de sucres ajoutés et d’aliments transformés, a un impact positif sur la réduction du risque de FA et d’Accident Vasculaire Cérébral. 5,6,7,8

fa exercice

Pratique régulière d’une activité physique :

Il a été démontré que toutes les formes d’activité physique, excepté les exercices d’endurance intenses, réduisent le risque de FA.2

Inciter les patients à être acteur de leur prise en charge

patient atteint de FA

INFORMER :

Il est important d’informer et de sensibiliser les patients afin qu'ils puissent être acteurs de leur prise en charge. La sensibilisation va plus loin que la simple compréhension de la physiopathologie de la FA. Des informations approfondies doivent être partagées avec le patient (prise en charge de la maladie, compréhension de ses facteurs de risque, impacts, et différentes possibilités de traitement).1

fa prise en charge

IMPLIQUER :

Chaque patient est différent, il est donc important d’adapter la prise en charge. L’implication des patients dans le processus de prise de décision sur les options de traitement adaptés à leurs besoins et à leur mode de vie peuvent garantir des objectifs thérapeutiques plus réalistes et atteignables, optimisant ainsi les résultats thérapeutiques pour vos patients.1

patient atteint de fibrillation auriculaire

RESPONSABILISER :

La prise de décision partagée entre les professionnels de santé et leurs patients quant au choix de traitement, les encouragera à s’impliquer activement dans la prise en charge de leur maladie, améliorera leur observance du traitement et favorisera le maintien des changements de leur mode de vie sur le long terme.1

​​​​​​Références

1.Kirchhof P, Benussi S, Kotecha D, Ahlsson A, Atar D et al. (2016) 2016 ESC Guidelines for the management of atrial fibrillation developed in collaboration with EACTS. Eur Heart J 37 (38): 2893-2962.
2. Sabzwari SRA, et al. (2018) Ten Lifestyle Modification Approaches to Treat Atrial Fibrillation. Cureus. 2018 May 24;10(5):e2682. doi: 10.7759/cureus.2682.
3. Heeringa J et al (2008) Am Heart J.156(6):1163-9.Cigarette smoking and risk of atrial fibrillation: the Rotterdam Study.
4. Guide parcours de soin de la HAS –Fibrillation atriale (février 2014) 110338-190326
5. Geisler BP. Cardiovascular Benefits of the Mediterranean Diet Are Driven by Stroke Reduction and Possibly by Decreased Atrial Fibrillation Incidence. Am J Med.2016 Jan;129(1):e11.
6. Martínez-González MÁet al ( 2014) Extravirgin olive oil consumption reduces risk of atrial fibrillation: the PREDIMED (Prevención con Dieta Mediterránea) trial. Circulation.2014 Jul 1;130(1):18-26.
7. Mattioli AV, Miloro C, Pennella S, Pedrazzi P, Farinetti A (2013) Adherence to Mediterranean diet and intake of antioxidants influence spontaneous conversion of atrial fibrillation. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2013 Feb;23(2):115-21.
8. Rix TA, Joensen AM, Riahi S et al . (2014) A U-shaped association between consumption of marine n-3 fatty acids and development of atrial fibrillation/atrial flutter-a Danish cohort study Europace. 2014 Nov;16(11):1554-61.Europace. 2014